To: Bulletin board at Canadian Environment Assessment Agency (CEAA)

Dated: (around) 2005/02/02 12:17 PM (GMT-5)

(La version française suit)

Dear Colleagues,

Recent media coverage has shown us the devastation caused by the Tsunamis in Asia and the challenges hundreds of thousands of people in that part of the world continue to face.

I am especially aware of the hardships the people are now facing, because I moved to Canada from Jaffna, which is in the North part of Sri Lanka, in 1995 and many of my family members still live throughout the costal areas of that country. I consider myself lucky to have lost only one of my relatives, while many are not that fortunate.

Many organizations are collecting relief funds, such as community groups, news agencies, embassies, churches, universities and national organizations like the Red Cross. I personally support the Tamil Students’ Union at Ottawa University which is collecting funds for the Tsunami Relief and Development Fund for Sri Lanka, a charitable organization. Information about this charity, including their registration number, can be found on their web site: http://www.srilankatsunami.org/ . If you would like to make a donation to this fund, you may either contact me or refer to the above web site.

I invite you to make a donation to help people affected by the Tsunami. There is an immediate need for funds and rebuilding will take years. Please give generously. It’s not too late to help.

Thank you,

 

Chers collègues :

La couverture médiatique récente des Tsunamis qui ont frappé l’Asie nous a montré l’ampleur de la dévastation qui en a résulté et les défis que des centaines de milliers de personnes dans la région doivent relever.

Je suis particulièrement sensible aux difficultés que ces personnes éprouvent présentement, parce que j’ai déménagé au Canada de Jaffna, dans le nord de Sri Lanka, en 1995 et plusieurs membres de ma famille habitent toujours dans les zones côtières de ce pays. Je suis chanceux de n’avoir perdu qu’un seul membre de ma famille, tandis que plusieurs autres personnes n’ont pas eu la même chance.

Plusieurs organismes ramassent des fonds d’aide, par exemple des groupes communautaires, des agences de presse, des ambassades, des églises, des universités et des organismes nationaux tel que la Société de la Croix-Rouge. J’offre mon soutien à l’Union des étudiants Tamil qui ramasse des dons pour le fonds d’aide et de développement pour le Sri Lanka, un organisme caritatif à but non lucratif. Vous trouverez des renseignements sur cet organisme, y compris le numéro d’inscription, sur leur site Internet au : http://www.srilankatsunami.org/. Si vous aimeriez faire un don, vous pouvez communiquer avec moi ou vous référer au site Web ci‑haut.

Je vous invite à faire un don afin d’aider les personnes touchées par le Tsunami. Il existe un besoin immédiat de fonds et la reconstruction prendra des années. S’il vous plaît soyez généreux. Il n’est pas trop tard pour aider.

Merci,

 

_____
CAPital

Note: Special thanks to “Communications” of CEAA